Forum de rpg privé
 

Partagez | 
 

 3 years after (Aki / Yann)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
I am
Messages : 5
Date d'inscription : 10/09/2017
Localisation : Poudlard / Ecosse


MessageSujet: 3 years after (Aki / Yann)   Mar 20 Mar - 22:12


     
La vraie famille ne se constitue pas par des liens de sang ou légaux, mais par des liens de cœur...Yann & Akihiko
     

     
3 years after (Aki / Yann)

     
C'est aujourd’hui que je vais présenter mon amour, l’homme de ma vie, mon Aki, à ma mère et à mon beau-père. Je stresse tellement, surtout à cause de mon beau-père ! Ça ne m’étonnerait pas qu’il soit homophobe, celui-là ! Déjà qu’il ne m’aime pas…

FLASH-BACK :

C’était les vacances d’été et j’étais très impatient de rentrer en middle school (collège) à la rentrée. J’étais en train de prendre mon petit-déjeuner dans la cuisine quand j’entendis un tapotement contre la vitre. Était-ce une chouette, comme Papa m’en avait parlé ? Mais non, Harry disait que la magie existait pas et que les chouettes ne livraient pas de lettres ! Dommage… j’aimerais bien aller à Poudlard comme Papa m’en avait parlé…

Je me levai pour aller regarder à la fenêtre et… c’était bien une chouette qui tenait une lettre dans le bec ! Papa avait raison et Harry mentait ! De toute façon, je n’aimais pas Harry. Il était dur et ne faisait pas de câlins le soir comme Maman, Papa ou Lin-Jae Eomma… J’ouvris et l’oiseau entra pour aller se poser sur le dossier de ma chaise, laissant tomber la lettre à plat sur la table. Je pris la lettre alors que Harry rentrait dans la pièce sans que je ne m’en rende compte, captivé par ce bout de papier jauni couvert d’encre verte.

"Yann, pourquoi as-tu laissé entrer cet oiseau dans la maison ? C’est un animal sauvage qui n’a rien à faire ici !"
hurla mon beau-père.

Je sursautai, laissant tomber la lettre par terre, où je la ramassai de suite, la plaquant contre mon cœur.

Ma mère entra dans la pièce et  je me précipitai contre elle en lui montrant ma lettre de Poudlard. Elle pâlit en la voyant et balbutia d’une voix faible qu’elle allait appeler mon père.

Il arriva presque immédiatement, venant me prendre dans ses bras en me félicitant, un grand sourire sur le visage. Il tendit ensuite la main vers la chouette qui s’envola pour se poser sur son avant-bras.

"Nous allons répondre avec notre propre hibou"
, lui dit-il.

Elle dut comprendre car elle s’envola par la fenêtre, disparaissant rapidement de nos vues.

"Qu’est-ce que c’est que ce cirque ? rugit Harry dont on avait presque oublié la présence.
-Mon fils vient juste de recevoir sa lettre de Poudlard, l’école de magie la plus prestigieuse du monde. Vous devriez le féliciter…
-Mais vous êtes complètement barge ! La magie n’existe pas, bon sang !
-Je prendrai Yann avec moi pour le reste des vacances. Il pourra revenir aux vacances de Noël et de Pâques s’il veut, ou rester à l’école."


Il m’entraîna dehors et nous allâmes chez lui, en Corée, pour la fin du mois d’août.

FIN FLASH-BACK :

Je pense que c’est à partir de ce moment que je me suis éloigné d’eux, jusqu’à ne plus les revoir après ma quatrième année où cet idiot de moldu a voulu me faire interner de force.

Je m’étais levé très tôt pour prendre une longue douche qui avait rendu ma peau fripée avant de mettre un pantalon de costume noir et une chemise verte avec mon long manteau noir à la Sherlock Holmes. Mon Aki n’avait pas réussi à me faire me détendre jusqu’à ce qu’on se retrouve ici.

Nous étions devant le portillon du jardin de ma mère, dans une banlieue américaine. C’était le numéro 7, il paraît que ça porte bonheur. J’étais terrifié. Pourtant c’était moi qui avait insisté pour venir la revoir.

FLASH-BACK :

Je retournais dans mes appartements (privés depuis que j’étais en couple avec Aki), stressé à cause de la décision que j’avais prise pendant la journée. Je coulais présenter mon homme à mes parents, en commençant par ma mère et son mari qui risquaient d’avoir une réaction plus désagréable que mon père. J’ouvris la porte et trouvai mon ange qui fronçait les sourcils devant une feuille de parchemin, une plume à la main. Il mordillait une plume en sucre en même temps, ce qui le faisait ressembler à un élève de première année bloquant sur un devoir.

J’avançai jusqu’à être derrière lui et le tirai de ses réflexions d’un baiser su la joue. Il tourna la tête vers moi et me sourit avant de retourner à sa traduction. Je m’assis à côté de lui et vis que la version originale était en japonais et qu’il devait la traduire en une langue nordique, suédois ou norvégien, je ne savais pas trop.

Je lui pris la main droite qui tenait sa plume, pour détourner son attention vers moi, et lui embrassai les doigts avant de le fixer dans les yeux.

"J’aimerais te présenter à mes parents !"

Ses yeux s’écarquillèrent et il ouvrit la bouche sans sortir le moindre son. Merde ! J’aurais pas dû lui annoncer ça comme ça. Enfin bon, il était trop tard pour regretter, c’était dit.

"Tu veux… que je rencontre tes parents ?

-Oui… Je t’aime et je veux qu’ils sachent qui tu es… Mais si tu ne veux pas, je comprends, c’est normal…
-Non ! Je veux bien les rencontrer ! C’est juste que je ne pensais pas que tu me le demanderais si tôt..."

FIN FLASH-BACK :

Je pris une grande inspiration et serrai la main de mon ange dans la mienne avant de marcher jusqu’à la porte d’entrée en traversant le jardinet. Je sonnai et attendis que quelqu’un m’ouvre.

Je vis la poignée se baisser et retint ma respiration jusqu’à voir un enfant d’une dizaine d’années qui se tenait dans l’entrée, nous regardant d’un air interrogateur. Je me sentis mal, pensant que je m’étais trompé de maison.

"Bonjour, petit. Ce n’est pas la maison de Anne et Harry Wilson ? demandai-je.
-Si ! Je vais appeler Maman ! Maman ! Il y a un monsieur qui veut te voir !
-J’arrive !"
cria une voix venant du fond de la maison.

Je vis, stupéfait, ma mère qui arrivait avec un adolescent d’une quinzaine d’année qui râlait. Elle avait eu des enfants sans que je le sache ! J’étais grand frère !

En me voyant, elle se figea et blêmit, sous le regard intrigué de ses autres enfants. Aki était complètement perdu à côté de moi mais j’avais la bouche trop sèche pour prononcer le moindre mot.  Ce fut ma mère qui commença la « conversation ».

"Yann… Tu es revenu…
-B-bonjour maman…"

Nous nous tûmes, ne sachant pas ce que nous pouvions nous dire après 14 ans sans aucun contact.

"Putain mais c’est quoi ce bordel ! Tu le connaît, Ma ? Pourquoi il dit que t’es sa mère ?"
s’exclama fort peu élégamment l’adolescent, brisant le silence pesant entre nous tous.

Elle n’eut pas le temps de répondre qu’on entendit un pas lourd dans l’escalier. Je vis arriver Harry, avec une barbe mal rasée et des habits assez défraîchis. En me voyant, il eut un sourire dur et s’exclama :

"Alors comme ça, t’es revenu, le foldingue !"


     
(c) black pumpkin

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

3 years after (Aki / Yann)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yann-Loïc dit La quiche
» Great Campaigns of the Thirty Years War - GMT
» Présentation Yann Datar
» Reporters du Temps, livres de Yann Kervran
» Présentation de Yann :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Douaertan :: Autres pays-